/, Spiritualité/Le FENG SHUI en voyage : interview avec Anne-Sophie NICOLAS

Le FENG SHUI en voyage : interview avec Anne-Sophie NICOLAS

Bonjour à vous et bienvenue. On attendait plus que vous pour commencer cette interview. « Comment fait-on quand on est en déplacement, en voyage, en vacances – pour se sentir bien partout ? Alors, cette question, je suis venue la poser à une spécialiste de Feng Shui et donc aborder cette notion encore jamais évoquée : le Feng Shui nomade. C’est possible ? »

Pour répondre à cette question du Feng Shui en voyage, je vous présente Anne-Sophie Nicolas, spécialiste de Feng Shui.

Je suis Woman on Tour, globetrotteuse, thérapeute, et accompagnatrice de votre changement.

– Cette interview est la version écrite d’une interview vidéo que vous pouvez consulter en cliquant ici. –


Marie-France : Bonjour Anne-Sophie.

Anne-Sophie : Bonjour.

Je vous présente Anne-Sophie Nicolas, spécialiste de Feng Shui. Est-ce que tu pourrais pour les personnes qui nous ont rejoints te présenter avec tes mots ?

Livre-Feng-Shui-force-d-harmonieJe suis quelqu’un de très sensible, à mon environnement et à mes besoins intérieurs. Mon père étant géobiologue, je suis tombée dans ce milieu du rapport à l’environnement très jeune. Par la suite, dans mon propre cheminement, j’ai croisé sur mon chemin, en 2000, le Feng Shui. C’est une chose qui m’est apparu comme évidente que la manière dont on va décorer son intérieur, maison comme lieu de travail, va avoir un impact sur la manière dont on va se sentir et sur notre épanouissement – ou pas. Donc je me suis plongée avec passion dans ces études : livres mais aussi une formation de 4 ans en Belgique avec Alexandra Viragh. Elle a écrit un best-seller en Europe : Feng Shui force d’harmonie. Et donc en faisant cette expertise, je le faisais d’abord pour moi-même, pour intégrer ces principes approfondis par rapport à ce que j’avais lu dans les livres. Le but étant de l’utiliser pleinement pour mon propre épanouissement et ma conscience. Au bout de 2 ou 3 ans où je faisais ma formation, j’ai commencé à donner des conseils à une amie et ça a changé quelque chose de très fort dans sa vie, très rapidement. Le fait de voir ça, je me suis dit : « C’est extraordinaire et j’ai envie d’en faire un métier. ». Donc effectivement, par la suite, je me suis dit que, cette formation, j’allais l’utiliser pour apporter du bien aux autres.

Alors, aujourd’hui, tu es consultante pour les particuliers ?

Tout à fait. Particuliers mais professionnels également. Je consulte un peu dans toute la France car j’habite dans le sud mais j’ai des pieds à terre dans le nord de la France aussi. Je suis déjà descendue jusqu’en Corse et montée jusqu’à Dunkerque. J’ai aussi sillonné la France d’Est en Ouest.

Qu’est-ce que le Feng Shui exactement. Quels mots tu utiliserais pour décrire le Feng Shui ?

Littéralement, Feng Shui, ça veut dire vent et eau. On le traduit dans ces mots. Il y a deux notions à ça : le fait que le vent va être une énergie qui amène une circulation mais qui va être invisible ; et l’eau qui est une énergie en circulation visible, concrète et palpable. Ça met donc un parallèle par rapport à ce qui se passe dans notre vie. On peut avoir 50% de choses qui nous arrivent du fait de choses invisibles et 50% de choses qui nous arrivent grâce à des choses visibles et concrètes. Donc c’est un peu ça, la notion évoquée dans le Feng Shui. Et c’est de prime abord, de se dire que l’on est dans un environnement qui est vivant et c’est une manière d’apprendre à communiquer dans cet environnement-là dans lequel nous vivons et duquel nous sommes part. Et de savoir aussi comment se remettre au diapason avec cet environnement vivant pour pouvoir, non pas lutter contre le vent mais au contraire être comme une barque. Apprendre à lever sa voile. C’est l’idée de l’eau et du vent.

Anne-Sophie et Marie-France

D’accord. C’est une très jolie définition.
Les applications du Feng Shui c’est quoi ? Quel est le but ?

Alors, le but c’est de faire un diagnostic de l’endroit où nous vivons pour voir si dans notre environnement il y a des choses qui nous bloquent et nous empêchent d’avancer ou nous prennent de l’énergie. Mais cela permet aussi de voir les éléments positifs et de les faire fleurir ou de les mettre à des endroits encore plus percutants pour le subconscient et parler à notre psychique pour nous nourrir de façon positive. Pour que ça nous aide à nous épanouir et à avancer dans la vie. Le but du Feng Shui c’est vraiment ça. Trouver son propre sens mais aussi faire de son environnement un cocon qui va être comme une chrysalide de développement et d’épanouissement personnel.

Ça va être trouver le potentiel en nous pour éveiller les opportunités ?

Tout à fait. Quand on met les choses à la bonne place par rapport à notre communication intérieure et à l’univers, ça va nous ouvrir des portes. C’est assez impressionnant de voir à quel point ça va ouvrir des portes facilement alors que parfois on peut perdre beaucoup de temps et d’énergie pendant des années à vouloir réaliser certaines choses. Alors que, quand les choses sont bien en place chez soi, il y a des choses qui se font seules.

Alors, la question que l’on va se poser ensemble aujourd’hui et qui est vraiment quelque chose de nouveau, c’est : Est-ce que ce but et cette technique, on peut les appliquer dans une vie de nomade, quand on voyage ? En guest-house, en dortoir, en chambre d’hôtel, comment fait-on pour créer ou recréer soi-même du bien-être.

La première question que je vais te poser c’est donc, quand on part voyage, comment fait-on pour recréer une bulle de confort là où l’on est si l’on se sent un peu fatigué ?

Alors, la première chose qu’il faut comprendre c’est que même en voyage à mille lieux de notre lieu de vie, on est relié à lui. En Feng Shui, notre lieu de vie on appelle ça le second corps. Il fait partie de notre intimité, comme l’extension d’un corps. Et donc, de ce fait-là, si le Feng Shui est bien chez nous, on le porte déjà en nous en voyage. Donc si nos zones sont bien inspectées, on aura de bons contacts avec les gens et les choses vont bien se dérouler pendant l’ensemble du voyage. Donc si l’ensemble des zones est bien équilibré, cela permet de ressentir une confiance à l’intérieur et de faire en sorte que les choses se déroulent bien en général. Après, il y a des choses que l’on va pouvoir utiliser dans une chambre d’hôtel. En Feng Shui déjà, il faut savoir qu’il y a une influence avec les directions cardinales. Donc, qu’elle est l’énergie, de quelle direction cardinale va pénétrer par la porte de l’hôtel où l’on va se trouver. Ça va donner une ambiance générale sur l’énergie du lieu qui va faire que pendant le voyage, on va se sentir en repli sur soi-même à cause d’une porte d’entrée au nord qui pousse au recueillement, alors que si c’est une énergie de sud, on aura une énergie de feu, dans le contact, les rencontres et l’échange. Par contre, ça ne va pas permettre le repos et la détente.

D’accord. Quand tu dis la porte d’entrée de l’hôtel, c’est la chambre ou l’hôtel ?

C’est vraiment la porte d’entrée de l’hôtel qui donne une coloration d’ensemble. Après, on va avoir une deuxième énergie, effectivement, avec la porte d’entrée de la chambre. Si on a une porte d’entrée de l’hôtel au sud et au nord dans la chambre, on peut avoir une forme d’équilibre. Ensuite, la direction des fenêtres va aussi donner une indication.

Mais ça dépend comme on se positionne. Car si je suis face à la porte, je suis face au nord mais donc, dos à la porte, je suis orientée au sud.

Alors, on regarde toujours de l’intérieur vers l’extérieur.

orientation cardinale

Donc ça permet, en arrivant dans un lieu de regarder l’orientation et du coup, je peux en déduire l’influence énergétique et donc mettre en place un rituel pour gagner confort et revitalisation.

Oui, par exemple, on peut assimiler l’énergie du sud au Yang et l’énergie du nord au Yin. Donc si on a un besoin de repos, dans la chambre, on va mettre les éléments qui sont plutôt Yin pour nous aider à nous détendre, nous relâcher et à se sentir cocoon. Si c’est l’inverse, on va ramener des éléments plutôt Yang.

Donc, on fait le contraire pour trouver l’équilibre.

Alors, on ne veut pas forcément que l’équilibre soit 50/50 partout. C’est nous qui allons le sentir. C’est-à-dire que, dans une maison, quand on fait une expertise, on va savoir que dans une chambre, on va avoir besoin de plus de Yin car c’est une pièce dans laquelle on doit être détendu et relâché pour se ressourcer. Et dans un bureau, on va mettre plus de yang.

Admettons qu’on se situe dans une pièce avec une énergie du nord mais que l’on veut se revitaliser et avoir du confort, qu’est-ce que l’on applique vis-à-vis du nord ?

Ce que vous pouvez faire en tant que nomade, c’est d’avoir un tissu avec vous qui est très Yin. Un tissu léger en coton qui va être de couleur Yin va aider à trouver une forme de confort. On le positionne donc sur le lit pour dormir.

Alors, quelles sont les couleurs Yin ?

Alors, je ne vais pas toutes les évoquées car il y en a pas mal mais, on a le bleu – tous les types de bleus mais certains sont plus doux et d’autres plus toniques. On a le vert. On a aussi le crème, le rose tendre. Donc, par rapport au fait d’avoir une porte orientée vers le nord, on va essayer de repérer la zone réputation et on va placer un élément Yang dans la zone réputation. Donc, quand on entre dans la pièce, c’est la zone qui va être en face et au milieu. Donc on délimite les zones par 3 parties égales et donc on pose un élément Yang dans la partie centrale. Ça peut-être une bougie – rouge, dorée, argentée – ou un élément de décoration que l’on aime emmener avec soi et qui est pratique à emporter dans un sac à dos. C’est quelque chose qui sera brillant, lumineux. Ça peut être une lumière.

Donc on ne parle plus de tissu et de couleur ?

Alors, le tissu dans ce cas, il sera plutôt Yang. Donc ça peut être un tissu jaune ou rouge. Le rouge peut-être dans les couleurs terre-cuites si on n’aime pas le rouge flash. Ça peut être un rouge bordeaux. Dans ce cas, avec ce tissu autour de nous – on évite de le mettre sur le lit car le rouge n’est pas bon pour dormir. Mais donc on peut le positionner dans la pièce pour avoir cette couleur qui donne du Yang.

Est-ce que tu as autre chose à proposer que des bougies ? L’encens, ça peut aller ?

Alors, le fait de l’allumer, il y a le côté feu qui est là et activé. C’est donc positif. C’est moins fort que la bougie. Mais il y a l’élément feu.

Donc on peut avoir comme accessoire la bougie, l’encens … C’est facile à transporter. Effectivement, avoir un paréo ou une écharpe que l’on choisit en fonction des couleurs Yin et Yang pour jouer avec ça.

C’est bien d’avoir les deux dans son sac parce que quand on va avoir besoin d’énergie, on utilise le tissu de couleur yang et au contraire, si on veut se relaxer et se détendre, on utilise les couleurs Yin.

couleurs du Yin

couleurs YANG

Alors, tu me disais, une petite spécificité : si l’on est orienté nord et que dans son voyage, on a besoin de se recueillir et d’être dans l’intériorisation, on ne met pas de choses Yang.

Voilà, on ne va pas forcément essayer de contrecarrer cette énergie du nord car elle va nous amener à l’intériorisation. Donc c’est très bon pour la méditation, la lecture, l’étude. Et vraiment donc on peut faire un travail avec ce que l’on a dans nos profondeurs intérieures et dans notre âme. Donc les personnes qui vont en voyage de méditation, s’ils ont une chambre orientée vers le nord, ça sera bien pour eux.

Alors, plus difficile la question, ce besoin de confort et de cocooning, si on est dans un dortoir, est-ce que c’est possible ?

Bien sûr, parce que le tissu, on va toujours pouvoir le mettre sur notre lit. On peut mettre une bougie à côté de soi. Et puis quelque chose de très important dans le Feng Shui, ce sont les odeurs. Donc c’est toujours bien d’avoir deux ou trois flacons d’huile essentielle dans son sac avec un diffuseur nomade que l’on trouve dans les boutiques adaptées et qui sont donc légers et facile à transporter. Donc, quand on arrive quelque part mais que l’odeur ne nous convient pas, il faut un mélange d’huiles essentielles pour purifier l’atmosphère et qui va donc assainir et faire un nettoyage des énergies des personnes qui sont passées avant. Donc assainir et alléger. L’huile essentielle de lavande par exemple va aider à dormir. On peut avoir aussi une huile essentielle d’orange douce pour le coté cocooning et détente et plaisir.

Ce qui veut dire qu’on peut tout à fait le mettre sur son écharpe, son paréo, la taie d’oreiller, etc. Et donc l’odeur aide à l’apaisement ?

Oui, tout à fait.

Donc, j’en déduis que c’est pareil quand on dort dans des couchettes, des bus, des trains, etc. ?

Oui, tout à fait. On peut avoir des pierres sur lesquelles on place des gouttes et qui ensuite, posées sur la table de chevet ou à coté de soi, va diffuser dans la pièce.

Est-ce que l’orientation compte quand on est en dortoir ?

Oui, tout à fait. Quand on dort vers là où est dirigé notre tête, ça va avoir un impact car ce sont des énergies qui vont nous traverser. Donc, si on a la tête vers le nord, c’est l’énergie du nord qui va nous traverser. Et effectivement, on regarde où est positionné le lit pour voir comment va se passer notre sommeil.

Alors, on est d’accord qu’il n’y a pas de mauvaise orientation ?

Alors, il y a des orientations qui peuvent être dérangeantes pour certaines personnes et d’autres qui vont être plus positives ou qui vont perturber certaines personnes.
Donc, le fait d’avoir la tête au nord, c’est quelque chose qui nous permet de rester encré les pieds sur Terre. Mais si on a la tête à l’ouest, c’est, comme son nom l’indique, quelque chose qui pousse à avoir la tête à l’ouest.
Donc c’est quelque chose qui nous met entre deux eaux et ne nous aide pas à garder la tête sur les épaules. Quand on a la tête au sud, c’est une énergie de feu très importante, ce qui peut perturber le sommeil et le rendre agiter. La tête vers l’est reste positive car c’est un levier ascendant avec le lever du soleil. Donc ce sont des énergies de renouveau qui sont positives. Donc, si on a la tête à l’est ou au nord ou même entre le nord et l’est, de façon générale, pour le Feng Shui, c’est quelque chose de positif.

Oui, pour le confort, l’énergie et le cocooning donc ?

Pas seulement, même quand on a besoin d’énergie, ces deux directions cardinales sont bien, car, le repos, c’est du Yin total. Et donc on va chercher notre yang dans le Yin. Pour avoir l’équilibre entre le Yin et le Yang, il faut voir comment ça fonctionne. Ça inclut une relation équilibrée entre les deux.

C’est un balancier ?

Voilà. Des fois, plus on va vers le Yin et plus ça va nous re-propulser vers le Yang, et inversement. Donc, si on a vraiment un bon sommeil, ce côté Yin et ressourcement donc, notre corps va pouvoir se détendre et lâcher ce qu’il a lâcher. Donc à ce moment-là, on aura plus d’énergie pour faire ce que l’on aura à faire la journée.

Si on est orienté vers le sud ?

Le sud, c’est, pour beaucoup de personnes, une énergie qui va être très activante et donc surexcitante pour certaines personnes. On peut donc avoir un sommeil perturbé, des insomnies, on se réveille la nuit, etc.
Après, il y a d’autres choses qui rentrent en ligne de compte pour le sommeil : toutes les choses du mobilier autour de la tête de lit envoient des ondes plus ou moins positives. Donc en Feng Shui, on vérifie que tout ça soit bien affecté pour que le sommeil soit le meilleur possible.

Mais ça, dans les voyages, on ne pourra pas. Dans les dortoirs, c’est …

Alors, on peut regarder. Dans les voyages, dans les chambres d’hôtel, on va faire attention à des choses simples comme par exemple la forme de la table de chevet à coté de nous. Si la table de chevet à un angle aiguisé ou une pointe dirigée vers notre tête, dans ce cas-là, on va mettre un tissu sur cet angle pour éviter l’onde perturbatrice.

Est-ce qu’une prise électrique est un souci ?

Alors, c’est un souci par rapport aux ondes électromagnétiques.

Parce que souvent, en dortoir, on a notre prise électrique proche de la tête.

C’est vrai. Alors, pour ma part, je diffuse des kits qui modifient la fréquence des ondes électromagnétiques. Ce sont des pastilles en céramique qu’on va pouvoir avoir dans son sac pour mettre sur les prises soit autour du lit pour protéger son sommeil des ondes électromagnétiques. (Conception TDL-SOLUTIONSVente Pastilles en céramique TILYS BIOTECH )

Pastilles céramiques

Donc, ma deuxième question Anne-Sophie : Pendant un voyage, dans un dortoir, gros coup de blues. On ne se sent pas bien. C’est glauque, c’est lugubre. On se demande pourquoi on est là. On ne se sent pas bien. La famille et les amis nous manquent. C’est un moment qui arrive toujours quand on est loin de chez soi. Qu’est-ce que tu suggères pour apaiser cela ?

Alors, on va pouvoir mettre des photos des amis et de la famille dans une zone particulière. Dans une chambre d’hôtel, on la repère par rapport à la porte d’entrée. Quand on entre, c’est la zone qui va faire l’angle à droite de la porte d’entrée. Donc sur le même mur que la porte d’entrée, on positionne les photos de nos familles et de nos amis pour garder ce lien.

Mais aussi, selon l’orientation du lit, on ne va pas forcément la voir ?

Oui, mais ça va garder un lien énergétique entre notre subconscient et la présence de notre famille.

Ce qui peut donc être intéressant, c’est de préparer une photo nomade et de la pâte à fixe ?

Tout à fait.

Et on peut la mettre par terre ?

Non. Dans le Feng Shui, il y a 3 zones par rapport à la verticalité. Par terre, c’est la zone Terre et c’est une énergie qui circule avec les chaussures, etc. Donc, on évite de mettre des choses précieuses pour nous dans la zone terre. La photo des amis et de la famille, c’est plutôt dans la zone humaine. Donc quand on est debout, c’est entre le bassin et la tête. Voilà.

Alors, autre question : on vient d’enchainer des heures de trains ou des jours d’excursions intenses, de trek, etc. et là, on doit renchainer avec un trajet. On est fatigué. On a besoin de vitalité. Qu’est-ce que tu suggères dans cette situation-là ?

Il y a une solution générale simple qui est de porter des vêtements, un foulard ou une écharpe de couleur rouge. Le vêtement a de l’impact et le rouge donne de la vitalité et permet de rester encré et en marche.

Vetement rouge

Donc de préférence un vêtement, mais ça peut être un accessoire ?

Alors, ça peut. Mais le vêtement à plus d’impact car il fait corps avec nous. Le vêtement rentre en compte dans le Feng Shui. Il a donc plus d’impact que le petit accessoire. Maintenant, si on n’aime pas trop le rouge, effectivement, on peut avoir seulement un accessoire ou une pierre semi-précieuse rouge.

Donc ce que l’on peut faire, c’est aller voir un lithothérapeute, donc une boutique où ils vendent des pierres et leur demander un bracelet dans une pierre énergisante, de préférence rouge.

Tout à fait. Ça fonctionne. Même les petites pierres dans la poche ou en collier que l’on peut tenir dans la main de temps en temps pour bien rester en contact avec l’énergie de la pierre.

Donc, quand tu parles de rouge. Est-ce que ça peut être tous les camaïeux de rouge ?

Oui, tout à fait. Après, plus il va être flash et plus l’énergie sera punch. Donc, si on est déjà quelqu’un qui est nerveux et super actif, on va aller vers de rouge plus doux – terre-cuite, bordeaux, etc. Si au contraire, on est déjà timide et renfermé et on a besoin d’énergie, dans ce cas, on va mettre un rouge plus punch.
Si on a besoin de se calmer, le soir, par rapport à ce que l’on a vécu dans la journée, là, on va porter un pull de couleur Yin dans des matières douces qui va réconforter, apaiser et calmer pour aller vers le repos.

Ça peut être un cache-cœur dans une matière légère et chaude et dans un couleur Yin.

Donc le bleu, le noir, le crème, le vert, le parme, etc. Il y en a d’autre, mais voilà.

Marie-France interview Anne-Sophie

Donc comment fait-on, Anne-Sophie, quand on se retrouve pendant un voyage dans un aéroport, une gare routière, dans des files d’attentes, etc. – quand on est dans une situation d’attente inconfortable avec du monde. Est-ce que l’on peut rééquilibrer son énergie ?

Alors, déjà, le fait d’être dans des vêtements positifs par rapport à notre Feng Shui ça va nous mettre dans une forme de confort avec nous-même. Après, le fait d’attendre, c’est une activité passive. Donc, on est dans un comportement Yin. Donc, on est plus réceptive aux énergies environnantes. Donc, si on est en courant de Chi, si on est balayé, s’il y a du mouvement, on va être beaucoup plus réceptif. Mais au contraire, si on a des sudokus dans son sac, un bouquin, etc. des choses donc sur lesquelles concentrer notre mental et donc être dans un comportement Yang va faire qu’on va être plus hermétique face aux énergies négatives de l’entourage.

Je pense aux personnes qui sont dans cette situation de Yin, passive, d’attente, qui écoutent de la musique, ferment les yeux, etc. Est-ce que ça fonctionne d’un point de vue énergétique ?

Alors, la musique, c’est comme tout, on a des musiques qui sont yang et d’autres qui sont Yin. Donc, si la personne écoute une musique qui est yang, ça fait un équilibre, ou pas ?

Donc c’est une question de ressentie pour trouver ce dont on a besoin sur le moment ?

C’est ça.

Idéalement, quand on est passif mais qu’il y a de l’activité autour de soi, l’idée est de se mettre en activité soi-même. Dans le mouvement ?

Oui, de ne pas rester les bras ballants à ne rien faire et donc rester comme une éponge à ne rien faire.

Je pense à quelque chose qui peut être contradictoire : quand on se pose sur la terrasse d’un café. Souvent on aime observer le monde et l’activité.

Alors là, ça va rentrer dans la maîtrise de l’espace. Donc, ça veut dire que quand on s’assoit sur une chaise, on fait attention au mobilier autour de nous pour faire que l’on soit dans cette maîtrise de l’espace. Donc c’est aussi un univers à expliquer. Ce sont des choses que j’explique dans les cours ou expertises pour savoir comment prendre sa chaise au café pour ne pas être perturbé par les mouvements extérieurs.

équilibre personnel

Est-ce qu’il est possible en transit, d’utiliser les accessoires de la nature – un pétale, une brindille, etc. – et de l’utiliser au service de notre bien-être ?

Alors, déjà, le fait de collecter des choses dans notre voyage, ça emporte avec cet objet une partie de ce que l’on a vécu. Donc si c’est un bon voyage, même si on ramasse la plus simple pierre du chemin, on la prend avec nous dans sa chambre d’hôtel mais aussi chez soi, on aura une partie de ce que l’on a vécu. Et même si elle n’est pas belle ou bien la plus simple du monde, elle va nous rappeler les choses positives que l’on a vécu dans ce voyage.
Donc ça va nous connecter avec cette notion de voyage, d’évasion et de plaisir.

Est-ce que du coup, toi qui voyages, tu arrives à appliquer ces principes pour toi-même ? Est-ce que tu peux nous donner des exemples ?

Effectivement, ça fait une 15aine d’années que je fais du Feng Shui, j’ai mis du temps à mettre en place certaines choses et à en voir les répercussions dans ma vie, mais au fil du temps, je me suis rendue compte que mes voyages se passaient de mieux en mieux et que c’était de plus en plus fluide. J’arrivais à équilibre les côtés Yin et yang et les rencontres avec les gens se passaient de mieux en mieux. Par exemple, j’ai une expérience très marquante. Je suis allée 4 fois au Pérou pour un séminaire chamanique qui a duré 21 jours. On était logé dans un centre écologique. Et donc les chambres étaient faites avec de la terre brute pour les murs et de la paille. Pour moi, la première année, j’y suis allée comme ça – avec ce que j’avais. Et je me suis rendue compte qu’au bout d’un certain nombre de jours, cette esthétique atteignait mon moral. Donc, l’année suivante, je me suis dit que j’allais revenir mais avec mes éléments Feng Shui. Donc des plaids qui m’ont permis, comme on était dans des chambres avec des lits superposés, de mettre autour de mon lit deux tissus qui me faisaient du bien. Et donc, rien que ça, ça m’a ramené à un cocon avec ces couleurs que j’aimais. Donc je me sentais entourée et cocoonée. Je les ai mis aussi sur les étagères pour couvrir mes vêtements et donc ne pas avoir la vue sur une pile de vêtement de plein de couleurs. Et donc, rien que ça, ça a changé mon voyage. Je me suis rendue compte que l’impact de ma zone extérieure, respectée chez moi, dans mon appartement, avait un impact sur la fluidité de mes contacts dans les voyages.

zone réputation

Du coup, si on a envie d’aller un peu plus loin, pour connaitre, pour soi, les couleurs idéales – car on peut aller plus loin si on veut donner une intention à notre voyage comme par exemple le fait d’attirer les opportunités, la « chance », le positif, etc. – on peut jouer sur les matières des vêtements, les couleurs, etc.

Les formes aussi.

Donc on peut aller beaucoup plus loin et c’est donc le genre de chose que tu fais ?

Tout à fait. Dans ma formation, il y avait aussi l’utilisation des vêtements par rapport au Feng Shui. C’est donc un cours que je donne ou quelque chose que j’explique en expertise.

Et bien merci beaucoup, j’espère que cette entrevue et ces conseils pratiques offerts par Anne-Sophie Nicolas vous auront apporté beaucoup de valeur.
Dans tous les cas, merci beaucoup d’avoir partagé toutes tes connaissances.

Merci Marie-France. Alors pas toutes, il y en a encore beaucoup plus.

Oui, je n’en doute pas.

Merci à vous pour votre écoute.

Merci, à bientôt et bon voyage.

Par |2019-10-25T05:00:17+01:0024 octobre 2019|Interview, Spiritualité|0 commentaire

A propos de moi :

Marie-France Marchand alias Woman on tour est devenue Experte dans l’art de mettre en œuvre le changement. Hypersensible et atypique, elle est passée d’une crise existentielle à une émancipation authentique via un processus de transformation intérieure, incluant expériences initiatiques et tour du monde. Maître praticienne en Hypnose Ericksonienne, Pranathérapeute, formée auprès de coachs Canadien&Américain, Bouddhiste et en évolution perpétuelle, elle accompagne ses clients dans un voyage intérieur où émotions et spiritualité sont ses valeurs essentielles.

Laisser un commentaire