/, Connaissance de soi, Emotions, Gérer ses émotions, Hypersensibilité, Je pense trop, Moments difficiles, Pensée positive, VOYAGE INTERIEUR/Le pouvoir du moment présent : 10 min. pour comprendre les notions clés de ce livre

Le pouvoir du moment présent : 10 min. pour comprendre les notions clés de ce livre

Le pouvoir du moment présent

Un livre écrit par Eckhart Tolle

« Le pouvoir du moment présent » est un livre d’éveil spirituel et de réalisation de soi, extrêmement célèbre. Ses 256 pages peuvent en décourager plus d’un(e)… Et son sujet peut être « imbuvable» pour un lecteur débutant. Aussi, je vous en propose ici un résumé, porteur des grandes notions. Un résumé de 5 pages (contre 256 !) qui se lit en 10 minutes chrono. De quoi saisir les principales notions avec simplicité et efficacité. 🙂


Qui est l’auteur ?

 

Eckhart Tolle est Allemand.

Quelle est la légitimité de l’auteur à nous parler de ces sujets ?

A l’âge de 29 ans il vit une profonde transformation intérieure à laquelle il dédit ensuite sa vie : comprendre, intégrer, approfondir et transmettre cet intense cheminement intérieur.

L’auteur a vécu dans un état d’anxiété, ponctué de périodes de dépression suicidaires. Un soir, lors d’une nuit agitée, il se dit : « Je ne peux plus vivre avec moi-même. »

C’est alors qu’il prend conscience de la dualité en lui-même.

Durant cette nuit, il raconte avoir été aspiré dans un vortex d’énergie ; qu’il explique comme un « vide amnésique ». Puis quand il ouvrit les yeux, il porta un regard nouveau sur la vie sur Terre. Il vécut ce moment avec béatitude. Ce fut le renouveau.


Les bénéfices du livre pour tout un chacun

C’est en 2010, que j’ai eu, pour la première fois, ce livre « Le pouvoir du moment présent » entre mes mains. Je venais juste de perdre mon emploi pour des raisons économiques, et je réalisais un « bilan de compétences » ; sur les recommandations de Pôle Emploi. C’est mon accompagnateur qui m’a conseillé de lire ce livre ; une excellente prescription !

Je me souviens à l’époque avoir dévoré ce livre avec grand intérêt.

Moi qui avait des pensées surabondantes, désordonnées, paralysantes parfois… J’ai ressenti beaucoup de réconfort à me savoir « normale »…

Personnellement j’avais le sentiment que pour les autres « tout était simple». D’ailleurs, ne me disait-on pas « Tu es trop compliquée » ? Ou bien « Tu te poses trop de questions » ?

Mon monde intérieur était en effet fluctuant, instable, conflictuel…

Ou bien au contraire, mon monde intérieur était passionné, fougueux, avec nombreuses impulsions créatives… Mon énergie était telle une boule de feu non maîtrisable… Bref, un réel handicap. Certains d’entre vous se reconnaîtront peut-être ?

Je dois ajouter à cela, le fait que mes pensées me contrôlaient. Je m’y identifiais totalement, avec nombreuses souffrances à la clé. J’étais régulièrement dans un mélodrame personnel.

C’est ainsi que ce livre a été pour moi la première grande découverte du fonctionnement de notre mental, ainsi que des exercices pour vivre au-delà.

Ce livre est resté un livre de chevet. Vous savez, ce genre de livre vers lequel on se tourne pour trouver du réconfort, des conseils intemporels qui nous font du bien…


pouvoir-mom-present

Quel est le concept derrière le titre ?

Comme son titre l’indique, ce livre définit le terme de « moment présent », puis démontre à quel point TOUT notre bien-être repose sur lui (le moment présent) ; d’où ses nombreux « pouvoirs ».

Alors qu’est-ce que le moment présent ?

C’est tout simple. C’est la minute que vous vivez. Le moment présent c’est l’instant « t » que vous vivez, dépourvu de toute autre notion de temps : projections dans le passé et projections dans le futur.

En d’autres termes, c’est l’instant qui s’écoule avec calme et volupté.

Vous êtes d’accord que l’atout de l’être humain, doté d’une conscience, c’est d’avoir des pensées ; un mental ? C’est un atout majeur. Néanmoins, l’utilisons-nous à bon escient ?

Eckhart Tolle explique que bon nombre d’entre nous, sommes devenus victimes de notre mental. Nous ne savons pas l’utiliser. C’est lui, notre mental, qui nous utilise ; occasionnant nos émotions négatives, notre égo et nos souffrances.

Ainsi, au quotidien, à chaque minute, il se passe plein de choses dans notre tête. On se replonge dans le passé, on réfléchit à ce qu’on doit faire, on se projette dans le futur… Bref, nous vivons un « temps psychologique » (terme de l’auteur).

En faite, savoir vivre l’instant présent signifie vider sa tête de toute pensée polluante, et vivre avec calme, la minute présente. Ce moment présent correspond au « temps chronologique » (terme de l’auteur).


Comment fonctionnent le mental et nos pensées négatives ?

Chaque fois qu’un individu vit un moment difficile générant pénibilité, vexation, humiliation, il enregistre en lui un « résidu » émotionnel qui vient s’ancrer dans le corps et l’esprit. Ces ancrages débutent dès l’enfance. Voire même plus tôt, pour celles et ceux qui croient en la psychologie générationnelle.

Ces ancrages (appelons-les corps de souffrance, pour reprendre le terme de l’auteur) peuvent être en sommeil ou actif. C’est notre Curriculum Vitae de nos souvenirs négatifs. 😉

Quand notre corps de souffrance est actif, nous ressassons quotidiennement cette souffrance. Cela se manifeste par de la morosité, de l’irritation, de l’impatience, des humeurs sombres, un désir de blesser, de la colère, de la fureur, une dépression, un besoin de mélodrame.

Quand ce corps de souffrance est en sommeil, il est néanmoins ravivé par des déclencheurs extérieurs : des remarques, des pensées à soi-même (scénarii négatifs), des situations déplaisantes…

Nous nous répétons à nous-même, « Je suis nul(le) ». Comment avoir une meilleure opinion ?

Nos baisses de moral sont répétitives et douloureuses. Comment en sortir ?

Ce corps de souffrance est vicieux et destructeur. Les sentiments qui en découlent peuvent être profondément négatifs et causer schémas de pensées répétitifs traumatisants, maladies, accidents (le négatif appelle le négatif), suicide…

Bien sûr si vous vous identifiez à ces pensées négatives, alors vous laissez vivre en vous ce cercle vicieux. La souffrance se nourrit et vit en vous. Soit vous êtes la victime, soit vous êtes le bourreau, soit aussi les deux…

La clé : revenir au moment présent.

Il existe d’autres exercices pour se détacher des souffrances dans notre esprit, découvrez la « boîte à outils de la vie easy »…


Comment se libérer du mental, et de nos souffrances ?

La méthode est simple.

  1. Ecoutez les pensées dans votre tête, et remarquez qu’il s’agit d’une petite voix.
  2. Acceptez avec indulgence et bienveillance les émotions, les pensées…
  3. Prêtez attention à cette petite voix qui parle sans cesse… Ecoutez-la un moment, sans jugement, sans opinion. Elle est là qui papote ; qui dit tout et rien.
  4. Régulièrement, en écoutant cette petite voix, sans jugement, mettez le doigt sur les schémas répétitifs, les vieux disques rouillés qui reviennent…

Se libérer du mental c’est faire cet exercice jusqu’à prendre conscience que nous sommes deux à l’intérieur de nous-même : le mental, et nous en tant qu’observateur, témoin. Alors vous faites l’expérience de « votre présence » vraie et simple, au-delà du mental. C’est la clé de l’exercice.

Le but ultime est de faire disparaître la petite voix qui radote, et de laisser place à cet observateur témoin ; notre être, notre « soi » unique. De faire qu’un avec soi dans le moment présent.

Si vous continuez à observer avec détachement le contenu de ces pensées, celles-ci vont progressivement diminuer d’ardeurs et s’effacer progressivement. Pourquoi ? Parce que vous ne serez plus là pour nourrir ces pensées, les alimenter, leur donner une raison d’être. Alors les pensées négatives, le corps de souffrance s’atténuent.

Quand vous aurez cette position d’observateur, le calme s’installera dans votre esprit. Au début ce temps de calme sera de courte durée. Puis, avec la pratique, ce calme s’installera en vous.

Alors vous sentirez la joie profonde s’installer en vous, le plaisir, le bonheur. Ce sentiment d’être seul(e) avec vous-même, d’être, tout simplement ; est une expérience jouissive. On sent en soi une joie radieuse, que rien ne peut perturber.

C’est une paix intérieure profonde et stable.


C’est ce qu’on appelle l’illumination. Vous en avez entendu parler ?

L’illumination est un grand mot présomptueux pour dire quelque chose de simple. C’est comme vivre un avant / après, où l’on ouvre les yeux sur ce qui nous entoure.

L’illumination c’est se détacher de nos pensées, de notre mental et être soi, tout simplement.

Eckhart Tolle donne l’exemple du mendiant assis sur une caisse, à vivre de mendicité. Un jour, un passant lui dit : « Monsieur, savez-vous sur quoi vous êtes assis ? Certainement un trésor… ». Et le mendiant de répondre « Oh non, certainement pas ; c’est une vieille caisse en bois vieilli qui me sert uniquement d’assise. ». Jusqu’au jour où l’homme décide (nul ne sait pourquoi ce jour, cette heure) d’ouvrir la caisse, pour découvrir qu’il était, en effet, assis sur une caisse remplie d’or.

Cette histoire permet d’expliquer ce qu’est l’éveil. L’avant / après.
Le mendiant s’est laissé duper par son mental. Il croyait que cette caisse ne valait rien, et il y a cru. Le jour où il a eu la curiosité, le désir de donner raison ou tort à ses pensées, alors il a agit pour un mieux.

Voilà pourquoi nos pensées sont des pièges ; parce que nous nous y identifions. Elles façonnent notre éducation, nos croyances, nos conceptions de la vie, nos valeurs et donnent un cadre limitatif à tout ce que nous vivons.

Vivre l’illumination, c’est aller au-delà des pensées, vivre son expérience, sa vérité, et l’instant présent.


Ce discours est-il valable dans les situations vraiment graves ?

Parfois nous vivons des situations graves, douloureuses et inextricables. Le deuil, la famine, la maladie, la guerre. Alors comment tolérer un tel discours de « bienheureux » ?

Eckhart Tolle reste ferme sur son message spirituel.

Quelle que soit notre situation, aussi grave soit-elle, il-y-a 2 possibilités. Soit nous la vivons en souffrance, soit nous la vivons avec sagesse. Pour la vivre avec sagesse, il-y-a 2 pistes.

1- Accepter ce qui est autour de soi, avec sagesse et indulgence. Les choses sont ainsi et vous ne pouvez rien quant à leur genèse.

2- S’il vous est intolérable d’accepter ce qui est autour de vous, acceptez au minimum, ce qui est en vous. Acceptez vos émotions, vos sentiments. Observez-les avec indulgence, amour et bienveillance. Observez-les sans vous y identifier. Sans juger.


Qu’en est-il des souffrances collectives dans la société 

La raison pour laquelle il existe des événements tragiques dans la société ; c’est que le groupe de personnes à son origine est dépourvu de « conscience ». Ne pas le voir comme un jugement, mais comme un concept. C’est-à-dire que ce groupe n’a pas connu « l’éveil ». Chaque personne individuellement fait vivre en lui ce corps de souffrance, générant égo, colère, sentiment d’injustice etc… Le regroupement de toutes ces personnes crée un champ énergétique négatif, auto-alimenté, relayé par les médias etc.


Le rôle de l’égo dans les événements négatifs en soi, et dans le monde

Les choses mauvaises qui arrivent dans la vie des gens, où les choses mauvaises auxquelles les gens portent attention, sont le résultat de leur « inconscience » (comprenez non-éveil). Ces choses mauvaises sont créées par leur égo.

L’égo c’est l’aspect du mental qui mène notre vie quand on n’est pas observateur-témoin ; qu’on ne vit pas dans l’instant présent.
L’égo se perçoit comme un fragment isolé dans un univers hostile, et étant entouré d’autres égos.

Les réactions de l’égo lui permettent de lutter contre ses propres peurs et son sentiment de manque. Ces fondements sont : la résistance, le contrôle, le pouvoir, la cupidité, la défensive, l’hostilité. Ce sont des polluants psychiques. Il faut revenir à l’instant présent.


Pour ou contre ce livre « Le pouvoir du moment présent »

  1. Le livre d’Eckhart Tolle ne fait pas que des adeptes. Les critiques récurrentes relèvent de la forme. En effet, le message dans le livre est très répétitif. Une fois que l’on a compris le concept de libération du mental pour vivre l’instant présent, il est pénible de relire le même discours à chaque chapitre. En ce sens, certains lecteurs considèrent le livre creux.

    2. Ce livre aborde exclusivement les pensées sous un angle négatif. Or les pensées peuvent également être créées de toute pièce. Il suffit de se détacher des pensées négatives et polluantes, puis de les remplacer par des pensées positives et puissantes. Ces axes-là ne sont pas du tout abordés dans le livre.

  1. En tant que débutant et profane à ces notions de détachement au mental, il est commun de remarquer des critiques virulentes. Inviter au détachement quand on vient de perdre un être cher… Ou bien inviter au détachement quand on vient de perdre sa maison sous des bombardements… Ces messages semblent risibles. C’est une réaction normale, matérialisation de notre « cadre de pensée ». Nous préférons donner beaucoup de valeurs aux drames, pour justifier en soi nos émotions et nos sentiments.

Ce livre ouvre la voie à un cheminement spirituel qui permet de connaître en soi une paix intérieure – quelles que soient les situations extérieures. C’est l’art de développer et incarner un esprit sain, dans un corps sain. Je dis corps sain, car si l’esprit est sain : le corps sera lui-même soulagé de nombreux maux.

Etre en paix ne signifie pas être indifférent(e), insensible à ce qui nous entoure. Cela permet d’être –soi, en tant qu’énergie positive, et partager cela autour de nous. Ceci afin que chacun, chacune, puissions vivre cette vie sur Terre avec habileté.

Une belle promesse non ?

Voilà mes ami(e)s, vous avez découvert les messages essentiels du livre « Le pouvoir du moment présent. » Qu’en dites-vous ? Y avez-vous trouvé de la valeur pour vous-même ? Laissez-moi votre commentaire…

Pour aller plus loin :

3 méthodes puissantes pour retrouver le moral.

Comment sortir du syndrome « Je suis nul(le) » qui nous empêche d’avancer.

Séance de méditation (7 minutes) pour retrouver de la sérénité

Bien affectueusement,

Marie-France @woman on tour

About the Author:

Woman on tour (Marie-France pour les intimes) est entrepreneur nomade, globetrotteuse, hypnothérapeute et pranathérapeute. C'est une jeune femme sensible, qui après avoir été carriériste et connu le succès souhaité, traverse un burn-out et une mise au placard. Elle choisit alors de se créer une nouvelle vie et part faire un tour du monde seule en sac à dos. Elle en ressort grandie, éveillée. Aujourd'hui elle accompagne les femmes de tous âges désireuses d'emprunter le chemin de l'émancipation authentique. Son crédo : l'intelligence émotionnelle et spirituelle au service d'un succès cohérent dans la vie ! contact : womanontour@womanontour.com

Leave A Comment