Changer de vie

Comment dépasser la PEUR de l’ECHEC ?

on

Comment surmonter la peur de l’échec ?

La peur de l’échec nous empêche d’agir, pour de grands projets, comme pour de simples actions au quotidien. Ce qui peut être très frustrant. D’ailleurs peut-être dans la vie vous êtes souvent freinés dans vos élans. Au fond de vous vous avez souvent des envies téméraires, des rêves, des projets qui vous font vibrer… Et puis au moment de passer à l’acte votre enthousiasme retombe, vous ne savez plus pourquoi. Et surtout vous n’osez pas, par peur de l’échec. Comment se débarrasser de cette peur de l’échec qui vous casse dans votre élan ?

Comment vous libérer totalement de cette peur de l’échec et vous permettre de faire ce que vous avez envie de faire, dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

PEUR DE l'ECHEC


Si toi tu ne me connais pas je vais me présenter rapidement. Je suis Woman on tour, et j’ai tout plaqué dans ma vie pour faire un tour du monde en sac à dos. Ce voyage je l’ai préparé durant plusieurs mois et durant mes préparatifs il m’arrivait de douter. De me dire « Mais bon dieu, où as-tu la tête? Qu’est-ce-qui te prends, tu es folle…? tu n’y arriveras jamais… ».

Malgré tout j’ai avancé, et je l’ai fait ce tour du monde. Je l’ai même très bien réussi puisque je suis allée au bout de mes 9 mois de voyage sans problèmes.
Alors aujourd’hui mes amis je vous partage 5 points clés pour dépasser cette peur de l’échec et réaliser vos moindres désirs comme vos plus grands rêves…

Découvrez cette chronique en vidéo maintenant, ou poursuivez votre lecture ci-après.

 


CLÉ N°1 : AVOIR DES PLANS B

Si votre rêve nécessite beaucoup d’investissements et d’anticipations, mon conseil n°1 pour vous tranquilliser, gagner en confiance et en sérénité c’est d’avoir des plans B.

En marketing stratégique on appelle cela des « WHAT IF ? » (comprenez « Et si? »)… Prenez un temps de réflexion pour savoir ce qui peut vous arriver de pire, et pensez en amont à des solutions alternatives… Par exemple, pour partir en tour du monde j’avais plein de préoccupations, de doutes…

Et si je perds ma carte bleue, et si je perds mes papiers, et si on me vole mon sac à dos, et si et si et si… J’ai même été sur les blogs des voyageurs pour connaître les arnaques, les coups durs, les mauvais plans arrivés aux backpackers pour recevoir un maximum de conseils, et savoir à l’avance comment pallier aux problèmes.

Donc si votre idée nécessite beaucoup d’organisation, vous n’aurez plus peur de l’échec si vous avez envisagé toutes les possibilités. Cela vaut aussi pour des initiatives comme adresser la parole à quelqu’un ou oser demander quelque chose à quelqu’un. Demandez-vous : « Si je l’aborde ainsi, que pourrait-elle répondre qui ne m’arrange pas…? ». Auquel cas quels sont mes arguments ? Jouer en quelque sorte l’avocat du diable.

En ayant envisagé un maximum d’éventualités vous vous sentirez plus sécurisé.

CLÉ N° 2 : SE RAPPROCHER DE SA COMMUNAUTÉ DE FANS

Si c’est de l’audace qui vous manque, ce petit plus en terme d’énergie, le conseil n°2 que je vous donne c’est de garder en tête, que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. Donc ne réfléchissez pas au regard des autres en vous focalisant sur tout ceux qui ne seront pas d’accord avec vous, ceux qui vous feront des remarques devant vous ou dans votre dos. On ne peut pas plaire à tout le monde et c’est ok !

Par exemple, cela ne vous est jamais arrivé de découvrir une personnalité qui a tenté quelque chose et qui rencontre le succès, que ce soit local ou international, et de vous dire que vous n’aimez pas ce qu’il fait ? Pourtant ça fonctionne… Il y a des personnes qui réussissent dans ce qu’elles font sans toutefois faire l’unanimité, ce serait tout de même dommage de ne pas se lancer et tenter sa chance sous prétexte qu’on a l’ambition intérieure de plaire à tout le monde…

CLÉ N° 3 : SEULS LES RISQUES VITAUX peuvent vous empêcher d’avancer

Non vous n’êtes pas nul(le). Ne prêtez pas attention à vos pensées qui vous limitent. Apprenez à sortir du syndrome Je suis nul. Je vous laisse évaluer les peurs réelles liées à un réel danger pour vous…C’est à vous de le savoir : est-ce que cela met en danger votre santé, est-ce que cela est trop demander à votre corps ? Sinon en dehors de cela, là où se trouve votre plus grande peur, se trouve votre plus grande marge de progression, ou votre plus grande marge de satisfaction pour vous-même ! C’est bon à savoir quand même !

CLÉ N°4  : L’ÉCHEC est BÉNÉFIQUE

Apprenez à aimer l’échec, à l’adorer, car il est votre plus grande source de progression. En France on ne valorise pas l’échec, toutefois si on change de continent en allant tout simplement de l’autre côté de l’Atlantique, aux USA, toutes les initiatives mêmes échouées sont valorisées. Une tentative qui se solde par un échec est la plus grande source de progrès… Alors plongez dans l’audace, foncez et accueillez à bras ouverts l’échec… Et cela vaut dans tous les domaines même personnel, comme oser prendre la parole en public, oser chanter en public, osez aborder ce garçon ou cette fille, oser demander cette augmentation…
Attention je ne suis pas en train de vous dire de ne rien faire bien et à fond, sous prétexte que l’erreur est appréciable. Je dis simplement que si un de vos essais se solde malencontreusement par un échec, ne vous en faites pas. L’échec vous offre une occasion de perfectionner votre habileté, pour que le second essai soit le bon.

Qu’est-ce-que ça fait du bien d’entendre ça – pas vrai ? Moi qui ai été éduquée pour performer en toutes circonstances, ça me fait tellement du bien de laisser place à plus de souplesse.

Enfin

CLÉ N° 5 : prenez goût à la SATISFACTION PUISSANTE de l’ACTION

Dépassez la peur de l’échec pour obtenir la fierté de vous même ! Souvent quand on fait quelque chose et que ça nous coûte, pour peu qu’on le fasse, il y a tellement de bonheur, de satisfaction, de souvenir à la clé ! Alors osez… la vie est courte ! Vous aurez au fond de vous, de la satisfaction, du bonheur et de la gratitude ; des sentiments très puissants pour la confiance en soi, pour une vie heureuse.

Soyez addict à ce type d’émotions et de sentiments. Prenez goût au bonheur d’agir, à la satisfaction de se lancer… cela vaut mieux que le sentiment pesant du regard qu’on porte sur soi en se disant « Je ne l’ai pas fait, je n’ai pas osé ».

Choisissez l’audace, le bonheur à venir, la satisfaction d’avoir agi ici et maintenant !


Voilà mes amis, qu’aimeriez-vous faire dès à présent pour vous dépasser ? Partagez-nous vos actions suite à ces conseils ? Connaissez-vous un(e) ami(e) qui pourrait, grâce à ces conseils, vaincre ses peurs ? A vos commentaires, prêt, partez ! Je suis prête à vous lire !!!

Quant à moi je vous dis

« Bravo à vous de faire partie de ces personnes qui ont le courage de voyager en eux, l’audace de croire que tout est possible et le désir brûlant de réaliser leurs rêves ! Pour tout cela je vous dis BRAVO et MERCI. »

Et n’oubliez pas – En route pour une vie re-connectée, positive et optimiste !

Je vous dis à très bientôt,

Affectueusement,

Woman on tour

 

A propos de woman on tour

Woman on tour (Marie-France pour les intimes) est entrepreneur nomade, globetrotteuse, hypnothérapeute et pranathérapeute. C'est une jeune femme sensible, qui après avoir été carriériste et connu le succès souhaité, traverse un burn-out et une mise au placard. Elle choisit alors de se créer une nouvelle vie et part faire un tour du monde seule en sac à dos. Elle en ressort grandie, éveillée. Aujourd'hui elle accompagne les femmes de tous âges désireuses d'emprunter le chemin de l'émancipation authentique. Son crédo : l'intelligence émotionnelle et spirituelle au service d'un succès cohérent dans la vie ! contact : womanontour@womanontour.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *