Les 10 signes du brown-out

Les 10 signes du brown-out 

Démotivé par votre travail, sans énergie, votre travail n’a plus aucun sens ? Ce sont peut-être les signes du brown-out.

Le brown-out est un terme apparu aux alentours de 2013, qui permet de nommer un nouveau phénomène d’épuisement professionnel. Si aucune étude ne s’est penchée réellement sur l’analyse de ce syndrome, la presse en ligne comme dans Telegraph ou dans Selection.ca proposent les 10 signes caractéristiques du brown-out. A savoir :

Les 10 signes du brown-out

  • Zéro stimulation au travail
  • Travail illimité où vous n’en voyez pas le bout
  • Vous ne savez plus où va votre carrière et ne savez pas prendre de décision
  • Vous ressentez zéro intérêt dans les nouveaux projets, les nouvelles idées
  • Vous utilisez plein d’excuses pour ne pas aller travailler ou participer
  • Vous restez scotché au téléphone pour regarder des emails
  • Souffrance physique
  • Perte d’humour
  • Vos relations de famille et amicales se dégradent
  • Votre patron est lunatique et imprédictible

Il y a selon moi, dans cette liste un amalgame entre les causes liées à l’entreprise et à notre époque (travail qui n’en finit plus, zéro challenge en entreprise, management de l’absurde) et la généralisation des conséquences après propagation (se trouver des excuses d’absentéisme, dégradation des relations familiales et amicales, perte de l’humour).

Selon moi il y a des caractéristiques majeures à mentionner et sur lesquels insister.

Le journaliste Nicolas Santolaria n’y va pas de main morte dans son article au journal Le Monde et parle même « d’écartèlement psychologique ». Je le cite « (…) la perspective d’un salaire régulier finit par entrer en opposition avec le caractère rebutant des missions qui vous sont confiées. Mettre la pression sur les échelons inférieurs comme si vous étiez un garde-chiourme du bagne de Cayenne, travailler pour un client dont vous savez pertinemment que l’action produit un effet néfaste sur la marche du monde, se prosterner devant les chiffres et favoriser ainsi l’avancée de cette froide logique statistique devenue étalon existentiel : les occasions de participer à l’édification d’un monde qu’on exècre sont légion en entreprise. »

Voici donc une liste révisée des 10 signes du brown-out :

  • Perte de sens en entreprise & en général : la mission de l’entreprise (et de ses salariés), les valeurs, les tâches proposées… n’ont plus aucun sens pour moi. Et par ailleurs, je ne crois plus en la société, au monde, au système.
  • Démotivation grande ou totale : je ne suis plus du tout intéressé par ce qui m’est proposé et ce que je fais (à quoi bon tout ça ?)
  • J’agis de façon mécanique juste parce qu’il faut, ou je me désengage totalement
  • Apathie grande ou totale : je n’ai plus envie de rien, plus rien ne me stimule
  • Baisse de confiance en soi
  • Baisse de l’estime de soi, sentiment de ne plus avoir de valeur
  • Grandes remises en question (crise existentielle): A quoi sert mon travail ? A quoi JE sers ? Pourquoi je vis ?
  • Souffrance physique (maux chroniques, maux cycliques, mauvais sommeil, grande perte d’énergie…)
  • Souffrance émotionnelle (grande colère latente, rancune, sentiment d’impuissance, larmes qui submergent facilement, tétanisé par les paroles / les actes / les situations choquantes vécues…)
  • Incapacité à décider : je ne sais plus quoi faire pour mon avenir, ma carrière n’a plus de sens, je ne sais pas comment rebondir donc immobilisme et inertie

Si vous vous reconnaissez dans ces signes, sachez que vous n’êtes pas seul(e). Dans une étude réalisée en 2016 par l’entreprise Corporate Balance concept sur un échantillon de 1000 cadres en entreprise, 5% des répondants disent souffrir de burn-out quand près de 40% d’entre eux (si si, il s’agit bien de 40%) semblent souffrir de brown-out.

J’attire par ailleurs votre attention sur le fait que : Nommer n’est pas « figer ». Ces signes ne sont pas voués à cristalliser une situation de façon immuable. Ils sont au contraire un point de départ vers des solutions adaptées.

About the Author:

Marie-France Marchand alias Woman on tour est devenue Experte dans l’art de mettre en œuvre le changement. Hypersensible et atypique, elle est passée d’une crise existentielle à une émancipation authentique via un processus de transformation intérieure, incluant expériences initiatiques et tour du monde. Maître praticienne en Hypnose Ericksonienne, Pranathérapeute, formée auprès de coachs Canadien&Américain, Bouddhiste et en évolution perpétuelle, elle accompagne ses clients dans un voyage intérieur où émotions et spiritualité sont ses valeurs essentielles.

Leave A Comment